Mes personnages

The Queen Of Love

Une wedding planner qui a fait fortune. C’est la meilleure dans ce métier, elle est super connue et adulée comme une star. Le seul problème, c’est qu’elle déteste l’amour, elle déteste les couples, elle déteste à peu près tout ce qui est doux, mignon, gentil. Elle est seule, désespérée, abîmée par la vie et elle ne fait confiance à personne.

Je la situerais entre Anna Wintour, la rédactrice en chef de Vogue US, pour son élégance, sa détermination et son niveau de réussite sociale et professionnelle, et l’Antigone d’Anouilh, pour son côté désespéré, hargneux et son orgueil démesuré.

annawintour2

A aucun moment dans le bouquin on ne prononce son prénom. Elle est toujours surnommée The Queen Of Love. A une seule occasion, on connaîtra son prénom, mais uniquement d’une façon détournée. J’ai voulu ainsi montrer que sa véritable personnalité reste cachée aux yeux de tous, elle ne montre que son aspect professionnel et désagréable.

Alexander Starr, le journaliste

Journaliste people d’un grand magazine, il est chargé de faire un article sur Queen Of Love. C’est un homme misanthrope, solitaire, méprisant, vieux garçon qui se prend pour le nombril du monde. Il déteste la douceur, il méprise l’univers du mariage et il a bien l’intention de pourrir la vie de cette femme qu’il déteste avant même de l’avoir rencontrée.

Je le situerais entre Nick Cave et Charles Denner ! Un brun ténébreux et fragile qui se la pète un peu… le genre de gars à qui il est inutile de demander de changer une ampoule ou de casser la gueule à quelqu’un qui vient de te manquer de respect.

charles-denner-05

nick-cave

La mère

La mère de Queen Of Love est une ancienne infirmière « reconvertie » dans les mariages avec des hommes riches. Elle est gourmande, joueuse, superficielle, attachante, elle a de l’humour, elle profite de tout ce que la vie peut lui offrir. Mais elle cache un coeur d’or et un don rare, celui de pouvoir consoler les gens et d’apporter la paix du corps et de l’âme à ceux qui en ont besoin.

barbaracartland

nderothshild

mèredefran

Je la vois comme la mère de Fran dans Une Nounou d’Enfer, avec un look et un intérieur style Barbara Cartland, un aplomb comme Nadine de Rothschild.

Les autres…

Parmi les autres personnages, on peut trouver un gigolo universitaire, un gynécologue SM, un clochard mélomane, une meilleure copine un peu traîtresse, un chauffeur reconnaissant, un tatoueur japonais, un thérapeute bien plus efficace qu’il n’en a l’air, un rebouteux effrayant…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s