Mille fois merci à…

Q.O.L. les personnages

Marie-Laure

Toute cette histoire a commencé l’été dernier. Marie-Laure, ma voisine et amie m’a dit ce jour-là « Ecoute Wanda, inscris-toi à un atelier d’écriture, fais-le bon sang ! »

Bon… alors je me suis inscrite et voilà, un an plus tard, où on en est !

Donc, merci Marie-Laure, sans toi, tu me connais, je serais sûrement encore à me dire « Un de ces jours, il faudrait que je m’y mette… »

Et c’est avec un immense plaisir et une immense fierté que je t’ai proposé de lire la première version du manuscrit terminé.

… Et en plus, tu es la seule au monde à avoir réussi à me faire COURIR !!! à la Montpellier’Reines 2017. Et ça, je peux dire que c’est un exploit !

Isabelle

Le premier atelier, c’était avec toi, chez Librancrage. Oh mon Dieu ! moi qui déteste tous les trucs genre yoga, relaxation et tout le toutim, voilà que tu m’as embarquée dans un stage d’écriture et pleine conscience… C’est dire le niveau de ma motivation parce que franchement, j’étais à deux doigts de me barrer en courant.

Et pourtant…

Ta magie a opéré et ça a marché. Je me suis réinscrite à tes ateliers d’écriture créative à la rentrée et chaque fois, c’était génial !

C’est lors d’un de tes ateliers, sur le thème de L’OBSESSION, que j’ai inventé ce petit personnage de la Q.O.L. et qu’ensuite, j’ai eu envie de le développer.

Claire

Claire fait partie aussi de Librancrage et je me suis inscrite à ton atelier Ecrire un Roman. J’ai passé une année fabuleuse avec toi et les participants de cet atelier. J’ai appris mille choses qui m’ont passionnée, j’ai découvert une source claire qui coulait en moi depuis longtemps et tu m’as aidée à me faire confiance et surtout à travailler régulièrement, ce qui est la clé de la réussite (enfin pour moi en tout cas). Sans ces rendez-vous hebdomadaires, je ne serais jamais allée au bout de tout ça.

Et merci Claire pour TON IDEE DE GENIE, de nous faire un atelier sur le thème « La face sombre de votre personnage ». Voilà ce qui manquait pour donner de l’épaisseur à mon journaliste, notamment. Et là, je m’en suis donné à coeur joie, j’ai inventé le personnage de Hubert le Soumetteur, qui devait faire le lien sombre entre le journaliste et la Queen Of  Love, mais je voulais quelque chose de noir mais aussi de touchant. Tu m’as fait découvrir le plaisir d’imaginer des situations « dark ». Et d’ailleurs, mon prochain bouquin « Nous sommes les recherchés » sera beaucoup plus noir, puisqu’il s’agira de décrire un serial killer et ses victimes…

Le site de Claire, c’est ici :

site de Claire Musiol

Karine, Fred, Gaëtan, Anaïs, Sylvie

Les collègues écrivains de l’atelier roman. On a passé toute une année à gribouiller, griffonner, mordre nos capuchons de stylo, écouter les mouches voler et voyager avec nos personnages et nos histoires. Vos rires m’ont fait un bien fou à chaque fois que je vous lisais un passage amusant, vos questions m’ont boostée. « Et comment elle s’appelle ? » « Et est-ce qu’ils vont conclure tous les deux ? » « Et c’est quoi cette mère ? » Tout ça m’a obligée à me remettre en question et à approfondir mon histoire et mes personnages.

Et vous m’avez fait connaître aussi l’angoisse de la page blanche, l’angoisse de ne pas pouvoir produire quelque chose qui plaise. Mais la peur m’a obligée à redoubler d’efforts et finalement, je suis bien contente du résultat…

Bernard

Tu as lu ma première version de Q.O.L. et déjà ça, je t’en remercie mille fois car c’est ton boulot et tu avais sans doute mille autres choses à faire. Tu as ma reconnaissance éternelle rien que pour ça.

Et surtout, tu m’as fait des remarques très justes sur le manuscrit, tu as un oeil de pro et chaque remarque que tu m’as faite était justifiée. Moi qui croyais que j’étais au bout, et bien non, je me suis mis un bon coup de pied au c… et j’ai repris le manuscrit, je l’ai remanié et retravaillé, je l’ai remis dans le bon ordre et du coup, le résultat est à mes yeux beaucoup plus abouti, beaucoup mieux, beaucoup plus beaucoup…

Grâce à toi, j’ai un VRAI bouquin, avec une histoire qui tient le route. Et je suis vraiment fière d’y être arrivée.

Merci mille fois !

Irène

Je te dédie ce livre, ma Irène, toi qui ne le liras pas.

Depuis ce jour funeste, que tu as choisi, tu me manques.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s